Menu
Connexion
Retour aux articles


(Article rédigé et publié le Dimanche 11 février 2024 )


Salut ,


Je te propose une actualisation des analyses et des stratégies en cette mi-Février 2024, et cela après un premier round d'observation , qu'on a pu effectuer depuis le début d'année .


Il y a , il y a eu , et il y aura toujours des disparités entre marchés .


Mais, il faut bien avouer que depuis 5 semaines, les choix opérés par les gérants et investisseurs ont conduit à des évolutions parfois en totale opposition, entre valeurs au sein d'un indice, voire au sein d'un secteur .


Le dernier exemple en date, le plus marquant, a été lors de leur publication de résultats, des variations de 7 à 8 % sur Hermes et Loreal ...dans des sens différents ...durant la même séance .


Des secteurs n'ont pas été épargnés comme le secteur bancaire : BNP chute de plus de 15% depuis son dernier plus haut et il semble qu'on assiste à des arbitrages sur fond d'anticipation de baisse des taux , profitant alors aux valeurs de croissance .


C'est ainsi que ASML bondit et tutoie les 900 eur, entrainant l'AEX sur une target à 865 pts voire 875-880 pts (cf chart ci après ) .


Pour autant , le CAC et le DAX n'en ont guère profité et flirtent avec leur plus haut de 2023, sans faire d'éclat et butent sur des résistances, tout comme le Stoxx 50 à 4720 pts voire 4800 pts .


Comment interpréter cette sous performance ?


Ces 3 indices , en retard, ne vont-ils pas suivre le mouvement haussier , initié sur les valeurs de croissance, portées par l' Intelligence Artificielle ?


Il y a des évolutions éparses en Europe et des marchés aux multiples visages, le tout sur fond d'arbitrages .


Parmi les valeurs, Hermes a littéralement explosé ses résistances de 2030-50 eur et devrait se diriger vers un report de range de 220 euros, autour des 2240-60 eur .


L'idée générale que je me fais en Europe est qu'à 1-2% près, on est sur des résistances qui me semblent difficiles à franchir .


à savoir :

4800 sur le Stoxx 50

17100 sur le DAX

7750 sur le CAC

et même sur l'AEX à 865 voire 875 pts (qui aura été l'indice à privilégier depuis 1 mois sur la plateforme en achat sur repli , intraday et , ou swing )


Les gérants se posent certainement la question de la suite possible du mouvement haussier sur ces indices européens , sachant que la possibilité d'un retracement sur le Nasdaq, même minime, devient désormais une éventualité de tout instant .


Le passage du SP500 au-dessus des 5000 pts ne serait-il pas alors un false breakout, appelé à être vite corrigé et entrainant de facto les indices européens 3-4 % plus bas ?


Ajoutons aussi la présence d'un gap de plus de 80 pts sur le CAC au-delà des 7465 pts , engendré par la hausse violente de LVMH , suite à ses résultats et sur fond de repondération indicielle de la valeur , qui n'est probablement pas terminée .


Un test de target fixée à 825 eur me semble tout à fait plausible dans les prochaines heures .



Quelle(s) stratégie(s) possible(s) sur Février ?

* Sur les indices européens DAX , Stoxx50 et CAC , je pense qu'on peut tenter des achats sur replis, de manière modérée , en jouant ce 'résiduel haussier sur 1 à 2% '.


On serait selon moi, dans l'épaisseur du trait, d'une oblique coiffant tous les cours , par exemple sur le DAX à 17100 pts, notée R ( cf chart ci-dessus) .


Je ne pense pas qu'il faille alors construire des stratégies swing long , pour jouer justement ces

cassures de résistances .


En revanche , préférence est faite, toujours sur l'AEX pour accompagner le mouvement vers 865 pts (en swing depuis 847 pts vendredi dernier) : on peut alors compléter ce swing, par des achats sur replis en intraday .


* Etre vigilant à tout signal baissier qui peut être à la base, d'une consolidation plus franche surtout en Europe .


Notamment sous 7600 pts sur le CAC avec stop serré et via un trading de coupe sur ce signal .


Je précise aussi un point important : il est illusoire d'essayer de trouver et jouer un hypothétique point haut et timing de retournement pour construire une position short de retracement .


Dans un tel marché , il faut :


1) ATTENDRE un signal baissier et ne pas tenter une ANTICIPATION SHORT


2) RENFORCER avec une 2nde ligne une fois que la tendance de retournement est bien actée .


3) ALLOUER ses stratégies shorts sur des actifs qui déjà présentent un momentum faible .


Oubliez ainsi de shorter l'indice qui surperforme tous les autres : le NASDAQ .


Il y a à mon sens 2 possibilités de shorts :


le CAC sur signal

et

les valeurs bancaires, malgré déjà leur baisse de 15-16% sur anticipation possible .


Ma préférée est BNP.


Dans ce cas , et seulement dans ce cas , on peut tenter une première ligne d'anticipation short car les probabilités de revenir au-delà des 55 eur sur le titre me semblent faibles...


Sauf si justement on envisage la cassure des 7750 pts sur le CAC , qui marquerait alors le début d'un nouveau cycle haussier MT .

Alors, peut-être que les 52 eur seront préservés sur BNP et seront l'occasion d'une reprise technique vers 57-58 eur .


Ainsi , autant je pense qu'on peut casser ces différents niveaux en Europe :

4800 Stoxx

17100 DAX

7750 CAC

875-880 AEX


autant je ne crois pas qu'on le fasse à TCT :

on devrait alors retracer ...

Reste alors à définir le timing et signal possible de consolidation .


Mon anticipation est qu'on devrait alors se diriger vers un range de temporisation de MT de 3-4 % entre 7700-7750 et 7400 pts sur le CAC40.



On se retrouve sur la plateforme pour affiner ces anticipations et tenter de répondre à ces différentes problématiques


Tu peux avoir ces commentaires et analyses en live avant 8h50, toute la journée, en t'inscrivant sur la plateforme (accès gratuit depuis 2011) :


live-traders.fr/identification.html


A bientot

David



Analyses des Marchés