Menu
Connexion
Retour aux articles


Salut,


Hier soir le CAC a cloturé à 4543, cad dans cette zone target des 4500-4600 .


Je te proposais en effet sur twitter ( @David_Linkmann ) une stratégie de retour sur 4500 - 4600 le 18 Mars .



Voici un résumé des points qui étayaient cette stratégie :


1) 4500-4600 c'est d'abord un retracement de 61.8% entre les extrêmes 6112 et 3630, précisément 4578 pts


2) Si on considère la hausse au-dessus des 5700 comme un excès de marché , alors on peut considérer que 4500-4600 est un middle range ...cad qu'on scinde l'évolution du CAC en 2 grandes parties de 1000 pts environ 3600 à 4600 et 4600 à 5600-5700...

Avec ce retour sur 4500-4600, on remet ainsi la balle au centre ou à la frontière entre ces 2 grandes parties


3) Il faut revenir sur les différentes crises depuis 2001 pour comprendre ce retour . IL y a toujours 3 phases distinctes qui suivent en fait les sentiments des opérateurs ( cf ci-après) .


IL y a d'abord la peur irrationnelle débouchant sur un excès baissier . La volatilité explose .


Puis ,alors que la crise est toujours présente , il y a une forme de retour à la raison . On analyse, on décortique, on mesure et on price ce risque et surtout ces conséquences ...S'en suit alors une période d'hésitations.


Enfin, dernière phase qui conduit à une issue ..Ou bien cette issue est positive et dans ce cas, on revient à x semaines / mois sur les niveaux d'avant crise (au-delà des 5200 pts) , ou bien cette issue est négative et on est amené à une crise systémique débouchant à terme à une cassure des plus bas atteints ( 3630)


La stratégie que je te proposais reposait sur ce retour à la raison de phase 2 .


4) Le corollaire du 3) au niveau technique est donc un retour de l'indice sur l'enveloppe bollinger inférieure 100 semaines .

Dans tous les cas , cette enveloppe définit la frontière entre marché systémique et marché haussier . C 'est ce qui s'était passé fin 2018 sous les 4830 pts . IL y avait clairement une anomalie , tout bonnement car rien ne justifiait un CAC sous cette enveloppe , contrairement en 2008 ou 2011 avec les subprimes ou la crises des dettes souveraines .


Cette enveloppe boll.inf 100 semaines se situe actuellement à 4615 pts .

Comme, certes, il y a peur extrême mais pas synonyme de début de crise systémique, on se devait de viser ce retour sur cette enveloppe .


On peut assimiler ce retour finalement à un pullback


5) En 2016, le Russell avait initié un rallye depuis les 950 pts . Cet indice est revenu quasiment sur ce point là , après une baisse de plus de 750 pts soit plus de 40% de baisse en ligne droite .

Autant je n'exclus pas une poursuite de la baisse ( si crise systémique), autant à -40% de baisse et sur test de ces plus bas 950 / 980 pts , on pouvait envisager une réaction technique, conjuquée également au test du niveau rond des 1000 pts .


On avait de plus une confirmation d'une reprise haussière du CAC sur une divergence avec le Russell sur les plus bas entre les 18-19 et 23 mars, à savoir :


double appui sur 960

vs

une hausse du CAC entre 3690 et 3860.


Je prenais en compte ce Russell de la même manière qu'à la mi Novembre après le 'barrezvous', je considèrais qu'on avait du relai haussier sur breakout des 1600 pts

( revoir ici le détail de la stratégie de sortie au- delà des 6000

https://live-traders.fr/actualite--alarecherchedutradeparfait-224.html )



6) Les interventions des états , des banques centrales et du G20 ont conduit à des injections de liquidités (sous différentes formes) à hauteur de plusieurs milliers de milliards ( garanties des prêts bancaires, mesures de chômage partiel, chèques jusqu'à 3000$ envoyés aux ménages américains, etc... )


...Autrement dit, le message est clair : on fera tout pour ne pas avoir une crise systémique comme en 2008...Dès lors, on revient à l'argument 4 )



7) Enfin, si on suppose que la baisse est liée en partie à une difficulté à pricer l'importance de l'impact sur les PIB, il est à noter que cette baisse du PIB est fonction de la durée du confinement .

On évoque par exemple -3 pts de PIB en France sur 1 mois .


Or, on a eu autour du 15-20 mars, un référentiel : la fin du confinement en Chine et la réouverture des magasins, transports, etc.... à Wuhan notamment .


On peut donc calquer cette période de confinement à la France , l'Italie, l'Espagne , l'Allemagne (peut-être 4-6 semaines ?!?) et ainsi DEJA pricé l'impact économique et sur les croissances de ce pays européens .


On a alors une meilleure visibilité ou disons plutôt une ''moins mauvaise visibilité ''.


Ainsi, ce n 'est plus la crise sanitaire elle même qui pose pb aujourd'hui, mais le risque possible de crise économique dont, avec cette possible fin de confinement , on commence à déjà en affiner l'importance .


Je t'ai mis ci-après les charts, illustrant ces différentes réflexions et stratégies proposées sur twitter ces dernières journées .


Tu retrouveras ces commentaires, explications, argumentations et stratégies live sur la plateforme live-traders.fr .

C'est gratuit .

Réouverture après le confinement


A bientôt

David

(article publié le 27 mars 2020)


Analyses des Marchés