Menu
Connexion
Retour aux articles


Ce guide pratique N°10 sur le Money Management me semble être le plus important .


Et d'ailleurs , cette thématique du trading est peu développée, notamment dans les livres d'analyse technique et sur les stratégies de trading .


Quand on parle du 'money management' , on s'appuie sur des notions déjà connues , expliquées , sur Youtube ou sur des articles de blog.


Elles sont vraies , certes ..mais communes et insuffisantes ou bien sous développées .


A savoir :


Le taux de réussite

et

Le rapport Gain / Perte .


Et très souvent , pour le 1er , on évoque qu'un taux déjà correct se situe au-delà des 60% et qu'un taux excellent flirte, avec les 80-90 % .


Pour le 2nd terme, on évoque un rapport minimal de 2 :


Si j'accepte 100 de perte, c'est parce que , sur tel trade , je vise 200 de gain.


Et qu'en outre ,en vertu de ce rapport égal ou supérieur à 2 , alors je peux m'engager dans ce trade .


La combinaison de ces 2 notions fait que mathématiquement , la gain curve est haussière.


On parle ici des bases, cad de 2 notions élémentaires, indispensables et nécessaires pour élaborer sa stratégie de trading .


Le problème est que non seulement, c'est insuffisant, mais aussi , on peut être bloqué , psychologiquement, à ne pas s'engager dans un trade pour 2 raisons :


1) la 1ère est qu'on juge la probabilité de réussite de tel trade basse ou insuffisante .


2) On a eu une mauvaise série de trades perdants , et on hésite du coup à tenter un autre trade .... le rapport possible gain-perte étant certes gagnant, mais assez bas ( 2 voire 2.5 ) pour récupérer ses pertes .


Et on commence à faire n'importe quoi, à ne pas être patient et d'autres biais psychologiques prennent le dessus : avidité, envie de se refaire , overtrading, etc...


C'est là que se définit la différence entre un trader profitable sur le long terme ou pas .


Et c'est un peu comme l'histoire de la poule et de l'oeuf :

'' qui est à l'origine de l'autre ? ''


Concernant le money management et la psychologie en trading,

c'est pareil :


Est-ce que c'est mon money management qui peut engendrer à un moment donné une défaillance psychologique (ou écart de conduite en faisant n'importe quoi) ?


ou bien


Est-ce que intrinsèquement , je n'ai pas la psychologie d'un trader, au point que même avec un money management adéquat , je perds ?


La majorité des traders qui perdent, pensent qu'ils n'ont pas la psychologie .


Pourquoi ?


car leur système de money management ne leur permet pas de décupler potentiellement leur gain en restant sur des rapports gain -perte de 2 (ou 2.5)


Il y a donc d'abord , un problème de méthode et non un problème de psychologie, inhérente à chacun(e).


Or, on pense au contraire qu'on n'a pas la psychologie ou la bonne méthode d'intervention .


Si tu perds en trading ou que tu ne gagnes pas assez , c'est d'abord PARCE QUE ton système de money management ne te permet pas de gagner plus et de récupérer tes pertes .


Et maladroitement , on pense que c'est dûe à sa technique d'intervention ou son incapacité à anticiper un mouvement ou une connaissance insuffisante ou à une psychologie défaillante ou inadaptée .


Ca joue . Certes.


Mais , on peut pallier à ces insuffisances par un money management explosif .


L' approche qu'on en fait habituellement avec ces 2 notions, est trop simpliste , (car trop généraliste) , et limitative (car axée sur des taux de réussite insuffisant ) .


Par ailleurs, on veut appliquer ces 2 concepts ( Rapport gain-perte et Taux de réussite) en tout temps, sur chaque trade , sur chaque actif .


On obtient alors un bilan final, appliqué sur un ensemble de trades quels qu'ils soient , sur une période donnée : scalping, swing, intraday , sur indices, sur devises, sur actions, et avec des niveaux de volatilité jamais identiques.


En clair : tout est mis dans le même sac .


L'objectif 1er du money management porte alors, le plus souvent sur la définition d'une taille de position .


Encor une fois, c'est vrai .


Mais, insuffisant...Car pouvant poser des freins psychologiques :


Un individu qui trade avec des rapports gain-perte de 2 sera plus enclin à avoir peur et à être freiné à un moment donné, plutôt qu'un autre dont la stratégie est axée sur des rapports plus importants .



Autre point aussi :


Des 2 notions précédentes (taux de réussite et Rapport Gain-perte) , laquelle est la plus importante dans la progression de son capital ?


Je me suis focalisé alors sur cette question :


Et si on avait une autre conception du money management centrée non pas sur la taille de position ( comme on le lit partout) , mais UNIQUEMENT sur des progressions significatives de son capital via des rapports gain-risque démultipliés ?


Le taux de réussite serait alors moins important que prévu ?


oui.


Le problème est qu'on détermine la taille de sa position pour AVANT TOUT une protection de son capital (Stop loss ) et non pour une recherche de progression .


Il y a quelque chose de trompeur finalement dans le money management , tel qu'on le conçoit actuellement .


Et, si on construisait un money management centré sur des progressions significatives ?


On résoudrait alors du même coup, la notion de protection de son capital .


Dans ce guide pratique N°10 sur le money management , je te révèle mathématiquement , comment on peut surfer sur des rapports gain-perte démultipliés, largement supérieurs aux traditionnels 2 (ou 2.5) sur lesquels tu fondes tes stratégies .



Si le taux de réussite n'est pas aussi important que cela , j'utilise en revanche une de ses propriétés pour construire une progression de capital supérieure à ce qu'on peut connaitre ailleurs .


Un taux de réussite de 40 à 50% est donc suffisant dans mon système .


L'accent n'est donc pas mis forcément sur la recherche de la perfection dans l'exécution des trades .


Ce qui ne signifie pas que je m'en fiche .


Mais psychologiquement , je sais que je ne serai jamais freiné dans l'exécution plus ou moins mauvaise d'un trade .


Je ne dis pas que cela n'est pas important .

Je dis que même avec un taux de réussite de 40-50% , on peut connaitre des gains curve significatives .


Pourquoi ?


car dans mon système, ce qui compte le plus , c'est l'accent mis sur la démultiplication du rapport gain-perte ....et non le taux de réussite .


Ainsi, dans ce guide pratique , je développe ces axes-là :


Quelles techniques j'utilise pour démultiplier le rapport gain-perte ?

En quoi le rapport gain - perte est plus important que le taux de réussite ?

Comment reconnaitre des probabilités fortes de réussite d'un trade ?

Pourquoi il est plus intéressant dans mon système d'appliquer ce type de money management sur les stratégies shorts ( intraday ou swing) ?


A noter que le trading sur les options n'est pas abordé dans ce guide N°10.

On parle bien d'un trading sur contrats futures ou cfds ou turbos .


Un autre aspect abordé dans ce guide tourne autour de cette question centrale :


Sur un actif et une stratégie unique ( par exemple recherche de directionnel intraday sur le CAC40) , n 'y a-t-il pas des formes de money management qui marchent mieux ?


Autrement dit , si , avec 2 systèmes de money management différents, connus et à sa disposition, notés A et B , j'aborde un même trade , ne vais-je pas gagner plus sur le A que sur le B ?


N'y a-t-il pas plusieurs techniques différentes de money management , certaines me faisant gagner plus que d'autres ?


C'est ce que tend à démontrer ce guide pratique N°10 dont l'argumentaire repose avant tout sur une démonstration mathématique et probabiliste.


Peu importe ton niveau ou ton expérience en trading et peu importe ton système d'intervention .


Le principe consiste à gagner plus, et non à être handicapé par une protection de ton capital .


Certes , cela reste nécessaire et obligatoire.


Mais , en voulant trop protéger son capital , on en oublie sa progression.


L'idée est d'inverser les priorités :


Penser d'abord 'progression du capital '...de là en découle naturellement et mathématiquement sa 'protection '


Comment tu peux obtenir ce guide ?


Comme expliqué ici

https://live-traders.fr/methode.html


si tu es intéressé par ce guide, tu peux bénéficier d'une remise de 25%


soit un prix de 142,50 eur au lieu de 190 eur


pour toute réponse envoyée avant le 31 décembre 2020 .


Le 1er guide pratique sur la volatilité, tu l'as peut être déjà reçu en t'inscrivant à la plateforme (onglet ' connexion ') .


Tu pourras alors compléter ta collection de guides , pas à pas, au fur et à mesure.


En aucun cas, il ne s'agit d'une commande .


Il s'agit d'un sondage visant à déterminer l'intérêt que tu portes à ce guide pratique (ou les autres) .


En attendant , si tu juges les analyses ou stratégies pertinentes sur la plateforme , on se donne rdv chaque jour, du lundi au vendredi .


L'accès est gratuit depuis 2011 et le restera :


ici

https://live-traders.fr/identification.html


A bientôt

David


Toutes les infos pour obtenir ce guide ici

https://live-traders.fr/methode.html


Sommaire général

https://live-traders.fr/actualite--lesguidespratiquesledetail-240.html



Guide N°1 : la Volatilité : les 5 applications concrètes

https://live-traders.fr/identification.html


Guide N°2
Comment construire son plan
de plan de trading intraday / swing

Lien à venir


Guide N°3 L'Essaimage

Lien à venir


Guide N°4 Le trading de convergence

Lien à venir


Guide N°5 :Gaps d'ouverture :
Comment les trader ?

Lien à venir


Guide N°6: Le trading sur actions

Lien à venir


Guide N°7 : Les stratégies de renfort

Lien à venir


Guide N°8 : les stratégies sur options :

https://live-traders.fr/actualite--guidepratiquen8lesstrategiessuroptions-260.html


Guide N°9 : Comment couvrir sa position
avec les options ?

Lien à venir



Guide N°10 : Money management : comment démultiplier son rapport gain-perte ?

https://live-traders.fr/actualite--guidepratiquen10moneymanagementcommentdemultipliersonrapportgainperte-252.html


Guide N°11 : Le Spread de performance

https://live-traders.fr/actualite--guidepratiquen11lespreaddeperformance-259.html



Analyses des Marchés