Menu
Connexion
Retour aux articles



Le Covid a tout chamboulé , tout bouleversé, tout modifié.


Que ce soit dans nos rapports avec les gens , au travail, en famille , entre amis .


Que ce soit dans nos habitudes de vie : concert, sorties, cinémas, voyages, etc...


ou que ce soit encor dans notre rapport à nous même.


Voilà , déjà quelques mois que le monde fait face à cette pandémie .


Et , on approche le million de morts d'ici cette fin d'année .


Chaque jour, le news flow négatif qu'on te distille à la radio ou à la tv (ou auquel tu fais face involontairement sur les réseaux sociaux ), renforce un climat général anxiogène .


A cela s'ajoutent, dans quelques semaines, les vagues de licenciements et de faillites d'entreprises qui n'auront pas su faire face à cette baisse de la consommation, dûe au confinement .


Il y a alors 3 attitudes possibles :


1) On s'en fiche et on passe outre ....cad que celles et ceux qui sont d'un naturel optimiste ( et il y en a) verront dans cette crise du covid et ses conséquences indirectes un épiphénomène et un énième problème ponctuel...qui passera .


Après tout, c'est la vie.

Et la vie d'après le covid ressemblera à la vie d'avant .



2) On s'inquiète .


Celles et ceux qui sont cadres ou employés ( dans le privé) ont en effet de bonnes raisons , totalement légitimes et compréhensibles, de s'inquièter.


Quid de l'avenir ?

Pourrais-je encor rembourser mon crédit ?

Pourrais-je encor financer les études de mes enfants ?

etc ....



3) On en tire certaines leçons .


Je ne te parle pas au niveau épidémiologique, politique ou sanitaire .


Je parle davantage au niveau comportemental , individuel ou sociétale.


Chacun(e) est à même d 'en tirer des leçons personnelles .


Et ces dernières seront différentes selon le ressenti de chacun(e).


Pour ma part, j'en ai tiré 3..... et c'est tout l'objet de cet article .


Je te propose une réponse globale et personnelle, à une question qui se veut optimiste avant tout , avec l'acronyme MAS .


En quoi la crise du Covid peut être perçue positivement pour avancer dans sa vie ?



1) M ....comme Mortalité .


La première leçon est la notion de mortalité que le covid nous a rappelée .


On pense finalement peu à la mort (et heureusement et je dirais que c'est naturel) .


De temps en temps, des proches ou des connaissances disparaissent et nous rappellent que nous sommes mortels .


Mais, de manière générale, on fait l'autruche et on met le concept , sous le tapis .


On n' a pas trop envie d'en parler , de l'imaginer , de l'envisager, etc.....


Or , avec ce confinement , on a d'une certaine manière, côtoyer la mort .


Pas la mort physique obligatoirement .


Mais , la mort sociétale, avec pour corollaire, cette notion que le temps passe .


La privation de nos libertés durant 2 mois, l'empêchement de rencontrer nos proches ou encor la mise en suspend de projet personnel nous ont rappelé à quel point il était urgent , (pour ne pas dire 'obligatoire' ) de passer à l'action......tout de suite .


Et ce , quelque soient les aspects de notre vie personnelle ou professionnelle .


Tu hésitais avant le confinement , à .....

.......rencontrer cette femme que tu aimes , pour x raisons ?

......te séparer de la personne avec qui tu es, pour y raisons ?

.......créer ton entreprise ?

.......monter ce projet de véranda au bout de ta maison ?

...... faire ce voyage dont tu as tant rêvé ?

.......prendre des cours de théâtre ....?

......apprendre à planter des poireaux pour ton jardin ?

......etc....


alors ....


.....PASSE A L'ACTION , après le confinement


car le temps passe et nous rapproche inexorablement de ce jour du passage dans l'au-delà .


Mais, passer à l'action sous entend une chose :


C 'est ce qu'on va avoir avec le ' A ' .

2 ) A comme ......Autonomie


Est-ce que le corps médical ( infirmières, mèdecins, urgentistes, etc...) ont attendu les autorisations de l'état ou de l'ARS , pour agir selon un cahier des charges prédéterminé , face aux afflux de malades quotidiens dans les centres de réanimation ?


Non .


Dans chaque hôpital et clinique, la riposte s'est organisée , indépendamment des autorités administratives régionales , pour apporter immédiatement des réponses coordonnées et adaptées .


Ca signifie quoi ?


Que si tu veux passer à l'action , quelque soit le domaine visé,

n'attends pas une quelconque autorisation ou permission ou assentiment d'autrui .


Il faut s 'en affranchir .


Il faut bien entendu distinguer 2 types d'affranchissement .


Le 1er est notre rapport à la loi et réglementation en vigueur qu'on peut difficilement contourner


Tu devras toujours t'arrêter à un feu rouge , même si tu es pressé .


Tu devras toujours payer des impôts sur tes revenus , même si tu juges que c'est excessif.


Tu devras toujours respecter certaines normes d'hygiène et sanitaires si tu veux monter ton restaurant .


Tu devras toujours demander une autorisation de permis de construire, si ta véranda fait plus de 20m2 .


C'est la loi .

C'est comme ca .

Et on n'y peut rien .


En revanche , on peut éventuellement s'adapter , soit en quittant le pays dans lequel on vit, soit justement en profitant de la réglementation , à condition de bien chercher .


Il existe des niches fiscales en France dans l'immobilier par exemple .


Si tu es travailleur indépendant, et que tu peux t'expatrier, et que pour toi, payer moins d'impôt est un objectif, l'Irlande, Dubai , Andorre, la Bulgarie , ou Maurice (ou autres) sont des possibilités .


Passer à l'action ?


Oui ...mais en jouant avec la réglementation plutôt que de la subir ou de tricher avec.



Le 2 nd critère est lié à notre rapport aux autres et à l'image qu'on veut leur renvoyer .


Car ce rapport n'est pas écrit et objectif .


Il est dicté et imposé par notre environnement familial, amical , sociétal .


On te dit ou on te fait comprendre :


'Ne créé pas ta boite, tu vas échouer pour x ou y raisons et tu risques de passer pour un looser ' .


'Ne divorce pas , car dans la famille, cela ne se fait pas '.


Ce n'est pas forcément exprimé explicitement . C'est très souvent inconscient .


Etre autonome signifie donc s'affranchir de toutes ces contraintes réglementaires , sociétales et inconscientes .



La 2nde leçon du COVID est que face à l'urgence d'une situation, il faut ainsi trouver une réponse immédiate et pour passer un message choc :


'Fuck l'autorité , Fuck l'Etat , Fuck l'opinion des autres '


Si tu veux passer réellement passer à l'action , un seul mot :

Affranchis-toi et libère toi de ces contraintes .


Toute la question est alors de considérer à quel degré notre vie de tous les jours est à placer dans une situation d'urgence .


Et très vite, notre ennemi 1er est notre routine quotidienne et notre zone de confort .


De manière plus pragmatique, je dirais que quand on veut quelque chose, on se doit de ne connaitre aucune limite .


On le veut tout de suite .

Point.

et on agit d'abord sur les moyens .


Telle est donc cette 2nde leçon du COVID



3) S ....comme Système D


Durant le confinement, face à l'urgence de la situation, on a vu l'ingéniosité d'un tas de personnes en France ou ailleurs dans le monde .


Pour pallier au manque de respirateurs artificiels, une société a créé un prototype pour moins de 1000 eur , très facile à construire avec..... des masques de plongée .


On peut ouvrir des portes sans main , simplement en actionnant, avec le pied, une pédale posée dans le bas de chaque porte et limiter ainsi le contact avec la peau .


Des petites entreprises et des couturières se sont organisées pour fabriquer des masques .


Le controversé Professeur Raoult a proposé l'hydroxychloroquine , combiné à un anti-inflammatoire, pour limiter la progression de l'infection à un certain stade. Molécule qui existe déjà depuis un demi-siècle .


D'autres exemples sont à relever .


Les habitants des pays africains sont probablement les rois du system D, car ne disposant que de très peu de moyens matériels .


Pourtant, il faut trouver la solution chaque jour à chaque problème survenant .


L'opération Overlord, lors du débarquement en Normandie en 44, envisageait notamment de modifier les chars Sherman en les rendant amphibie .


Quel est le point commun de tous ces exemples ?


Peu importe le mécanisme , l'esthétique, le cout, etc...face à un problème urgent , on doit apporter une réponse immédiate .


Ce n'est pas parfait, ce n'est pas le top , mais au moins ca a le mérite d'apporter une réponse face à l'exigence d'une situation .



Cela sous-entend alors de développer sa capacité d'imagination et d'ingéniosité .


Or , le problème dans nos sociétés modernes est qu'on souffre d'un assistanat grandissant.


Notamment à cause de la technologie omniprésente.


En 20 ans , le QI moyen des californiens (mais aussi des européens) a baissé de plus de 2 pts en raison notamment des perturbateurs endocriniens et du TRIS ( substances à base de brome pour les retardateurs de feu) qu'on trouvait dans les pyjamas pour enfants ou les canapés .


Certaines applications de téléphone rendent les gens totalement accros, dépendants, sont infantilisantes et limitent paradoxalement le champ d'action.


Je pense par exemple à une application d'une amie , qui souhaite faire un régime et dont le portable lui envoie des notifications à certaines heures pour ...boire telle quantité d'eau (?!!?) .


Citons aussi la domotique qui réduit les capacités d'organisation et de mémoire des individus, avec par exemple , des frigos 'intelligents' , qui alarment tout propriétaire quand il ne leur reste plus que deux yaourts , un quart de camembert ou 2 carottes.


Citons les réseaux sociaux dont la communautarisation (indispensable) de chacun fait qu'on nous dit quoi faire, quoi dire, quoi penser (et qui élire ?!?) avec des algorithmes savamment étudiés pour nous manipuler .


Bref, l'Homme dit moderne devient de plus en plus crétin ( au sens médical du terme):

en voulant parfaire son environnement proche et en se reposant sur la technologie , il en oublie la nécessaire faculté d'adaptation, d'imagination, de mémorisation et d'interchangeabilité .


Il en oublie que le system D , ce n'est pas forcément toujours esthétique, ni présentable, ni top , mais que dans certains cas, ca marche et ca peut être une solution immédiate et à moindre coût pour avancer dans la vie ou pour résoudre une problème urgent, qu'il soit matériel, entrepreneurial ou conceptuel .



Voilà pour ma part les 3 leçons que j'ai tirées de ce confinement .


Je dirais que globalement ce n'est pas nouveau, pour ma part, mais cette expérience du confinement a mis relief ces 3 leçons .

Comme un réveil ou un rappel .


A méditer


David


Analyses des Marchés